Top menu

Nouvelle exposition : Les orchidées sauvages

Les toiles colorées de Marie laissent place aux photos d’orchidées sauvages de Sylvie. Vert printemps. Fushia. Ocre. Dame nature dans toute sa splendeur.sylvie & orchidées

Pour en savoir plus, un petit entretien avec Sylvie, photographe passionnée !

Comment t’es venue cette passion des orchidées ?

J’ai découvert les orchidées sauvages en 2010 lors d’une randonnée botanique autour du village de Simorre, dans le Gers : ne les connaissant pas très bien, je n’en avais pas repéré énormément ce jour-là.
Mais depuis, à chaque printemps, je pars à la “Chasse aux orchidées” : cette année l’édition d’un guide d’identification des espèces présentes sur le territoire gersois m’a permis de partir au bon endroit, au bon moment mais aussi de mieux connaître leur aspect.
Ainsi j’ai maintenant un véritable radar à orchidée sauvage et il m’est difficile de ne pas les voir !

Alors où a t-on le plus de change de dénicher ces petites merveilles ?

Elles ont besoin de certaines conditions de terrain pour se développer : quelques-unes adorent les sols calcaires et secs, d’autres préfèrent l’humidité, quelques rares se complaisent en sol acide, c’est pourquoi il n’y en a pas partout, mais dans des zones bien précises qui sont souvent classées Natura 2000 afin de protéger ces magnifiques créations de la nature.
Et quand je parle de “Chasse”, évidemment, il n’est absolument pas question de les cueillir ! Je les immortalise tout simplement d’un petit clic sur l’appareil photo et j’ai aujourd’hui une belle collection de clichés de ces orchidées sauvages : la plupart ont été pris dans le Gers et en Aveyron, les deux départements entre lesquels je vis. Il y a, en Midi-Pyrénées, une cinquantaine d’orchidées sauvages différentes à contempler et je peux vous assurer que c’est à chaque fois une grande surprise. Les formes, les couleurs, les motifs sont toujours splendides et titillent parfois l’imaginaire ! Et quand deux espèces différentes décident de s’hybrider, le résultat est toujours extraordinaire.

Que fais-tu de tous tes clichés ?

Je les regarde de temps en temps, j’adore faire défiler ces fleurs sur mon écran et me languir de l’arrivée de la nouvelle saison, j’en parle aussi régulièrement sur mon blog touristique consacré au Gers et alentours : Gersicotti Gersicotta.
Les exposer est un privilège et j’espère ainsi en sensibiliser plus d’un à la présence de ce petit patrimoine naturel pour lequel nos tondeuses à gazons, chaussures, roues de voiture n’ont parfois aucune pitié !

Merci Sylvie de partager avec nous ces superbes clichés.

Vous pouvez venir admirer cette exposition jusqu’au printemps 2013, après il faudra aller vadrouiller dans nos campagnes pour avoir le plaisir d’une rencontre de visu !

, ,

Comments are closed.

Site réalisé parSpécialiste WordPress